Le manuel pour pratiquer:

Paire d'aile

paire d'aile et expérience du rêve lucide

Cette nuit en rêve semi lucide:
avant de plonger dans le sommeil ou manque de lucidité comme inconscience à cause d'un mal être causé par des douleurs frontales et intestinales, une phosphène s'est imposée représentant un espace étoilé.
Mon manque de volonté et de force m'a imposé de m'en remettre à mon moi supérieur ou au subconscient en lui demandant de gérer une sortie hors du corps physique, car je lâchais prise.
J'ai eu deux souffles court: remonté puis descente rapide du corps énergétique(comme lorsque vous semblez parcourir des marches d'un escalier vers le bas et chuter), pour finalement enchaîner sur le rêve.
Un magnifique espace étoilé s'est imposé à moi, nous étions quelques uns à l'observer, c'était un moment unique lorsque le soleil et la lune fusionnait pour offrir un spectacle unique. Des couleurs et des formes que toutes formes auraient bien du mal à imiter. Cette beauté s'est terminé par un double cercle concentrique.
Les observateurs ont pu bénéficier d'une capacité, la mienne s'est déterminé par un paire d'aile greffée à mon dos me permettant ainsi de voler.
Bien qu'ayant l'habitude du vol, ce détail me permit une forme de lucidité durant ce rêve.
Je survolais des ruines(de type antique à la Grec) et ai pu atteindre des zones infoulables par le pied de l'homme tant la nature avait prit ses droits. Des arbres immenses, des ravins, des montagnes empêchaient toutes intrusions.
J'ai découvert une race extraterrestre bien plaisante. Ils vivaient sur terre, et nous observaient en furtivité, mais restaient très éloigné. Groupés, leur passe temps était le jeu. Ils s'amusaient pendant des heures sur une même activité. Si je devais donner un archétype me correspondant, je les classifierais en tant que gnome et lutin. Mais ils étaient bien loin de cela.
Je ne peux les décrire physiquement, car ma mémoire est incapable de le retranscrire. Un sacré philtre opérant.
Nous avons beaucoup partagé, et je leur disais que ma surprise était toujours de voir mes mains et mes doigts dans mon corps physique, j'étais plus habitué à être informe.

Télécharger et écouter l'article en MP3
Télécharger et lire l'article en PDF