Le manuel pour pratiquer:

Gravité

C'est l'été, il fait chaud, un bon granité... Non, en fait c'est plus l'hiver qu'autres choses. Je me baladais ce matin au bord de la mer qui est quasi désertique et ai fait un acte qui me plaît gère: sauter de haut. Sauter pour moi c'est comme courir, un acte lent, limité, où l'on sent le poids de son corps se déplacer. On peut être fluide dans le mouvement, souple et gracieux, mais déplacer cette masse physique,...,pfffffff
sauter, voler, voyager, explorer, glisser, … Les joies d’une sortie hors du corps
Des blocs de rocher placés les uns sur les autres pour éviter les dégâts des grandes marées surplombaient les vagues agitées. Seul en cette période de l'année, car aucun estivants, je me tente le petit saut qui tue après avoir grimpé ces rochers pour atterrir sur le sable. Je pourrais péter une cheville, atterrir sur un objet métallique caché dans le sable, bousculer un oiseau qui aurait décider de passer par là... Donc je saute, et me pose doucement et simplement sur le sable, pour m'enfoncer délicatement. Et c'est ça justement le truc et le plus dur: ce poids qui se jette et qui retombe comme de la matière fécale chutant à partir du trône(dédicace à Miss Enders et son charme discret de l'intestin). Hier soir en sortie hors du corps, posé au dessus d'un lampadaire en train d'observer quelqu’un qui me regardait aussi dans le silence. Je me jette dans le vide avec une espèce de légèreté, pour flotter ensuite à quelques centimètres du sol et sillonner sur la route avec vitesse. Un vrai plaisir de voler. Ce qui est drôle à chaque expériences, ce sont les émotions qui remontent ensuite, une forme de nostalgie qui remonte et ferait presque pleurer. Il faut donc accepter d'être limité, d'avoir un corps physique qui tombe malade et peut mourir, d'avoir des pensées qui s'orientent souvent pour faire vivre des blessures et essayer au mieux d'exprimer ce pour quoi on est venu, faire sa part. Snif et resnif mais peace and love quand même.

Télécharger et lire l'article en PDF
Télécharger et écouter l'article en MP3