Le manuel pour pratiquer:

Comprendre la projection dans le rêve

Réveil en pleine nuit, le top pour commencer une glisse vers les plans subtils en pleine conscience. Tout commence très bien avec perte des repères spatio-temporelles, l'impression d'être dans un bain à bulle, la vue se forme et je suis à demi assis observant la pièce dans laquelle je me trouve.
Un démarrage donc assez facile liée à une bonne hygiène de vie (alimentation, méditation, gestion du mental...).

Je suis toutefois englué à mon corps physique mais me retrouve directement projeté au dessus d'un paysage époustouflant.
Je vole au dessus d'une mer d'un bleu magnifique, pour continuer vers une terre avec des roches grises et des chevaux galopant en liberté, une splendide forêt de sapin prolonge ces grandes plaines.
Ce qui est étrange durant l'exploration, c'est la présence d'une voix masculine. Un narrateur en arrière plan qui m'explique comme un guide touristique mes observations.
Second fait étrange, je ne suis pas tout à fait libre. En effet, sur terre nous sommes habitués à avoir les deux pieds au sol, on n'imagine donc même pas toutes les expériences possibles en lévitation, ou encore toutes les expériences possibles en traversant la matière, on va appeler ces capacités qui sont bien plus nombreuses "X". De ce fait, on se bride naturellement et vit notre vie avec les outils de base. Dans le monde onirique, c'est à peu près pareil, si on se souvient de ses rêves, on se rend vite compte que c'est comme si on était à Hollywood où on est un acteur qui se bloque tout seul dans une pièce. On est si habitué à ne pas jouer avec ces capacités "X" que ce semble une nouvelle fois impossible. Bien que dans le rêve où des fantasmes pourraient être réalisés, on se cantonne à suivre le scénario.
Dans cette exploration d'un paysage qui ressemble à la Camargue, même si je ne connais pas physiquement cet endroit, j'avais quelques appréhensions à plonger dans l'eau ou encore à voler toujours plus eau. Qui plus est, je fut ramené progressivement à ne plus avancer mais reculer. Pour me réveiller dans mon corps physique.
Si un glisseur non averti pourrait penser être en sortie hors du corps totale; à force d'avoir vécu ce genre de phénomène, je pense obtenir quelques pièces du puzzle pour former un semblant de vérité.
Mon corps astral a activé un mécanisme de sécurité. Mécanisme d'auto défense que j'appelle le facteur critique de l'astral. Le facteur critique est une sorte de bouclier naturel stimulé par l’instinct survit. Pour ce qui concerne le mental, on apprend en hypnose à par exemple contourner ce facteur critique. En astral, lorsqu'on commence à se projeter, on est dans une zone fortement magnétique. Je ne connais pas la distance car je ne l'ai pas mesurée(c'est un peu compliqué, il faudra peut être contacter le SAV du castorama des plans subtils) mais elle doit tournée vers une dizaine de mètre, raccourcis en fonction de la vitalité de la personne.
Le magnétisme de cette zone est donc plus ou moins intense, le corps astral commence à sortir, et croit très vite être sortit en vivant une expérience de grande qualité. On peut s'y tromper, bien que la lucidité est un élément indéniable pour se repérer. Le corps astral a été en fait immobilisé et a été empêché de sortir à cause de cette zone du facteur critique. En un claquement de doigt, ce corps astral contenant la conscience est plongé directement dans un rêve. C'est une projection dans le rêve qui ramène tout doucement le corps astral pour s'emboîter à nouveau au corps physique, on peut ainsi mieux comprendre les différences de rêves et les différences d'expériences où l'on peut devenir de moins en moins lucide.
Quel est l'utilité de ce facteur critique de l'astral?
Comme dans tous les cas, l'ascendant de l'information d'un corps "inférieur" est quasiment bloqué en général. L'information en général est descendante même si filtré au fur et à mesure de son passage. Encore trop relié au corps physique et mental où l'on peut trouver de nombreuses blessures, l'ensemble du processus se préserve du "virus", des moyens de défense de mettent en place. En gros si tu prends l'expérience de face sans subtilité dans l'approche, ça passe ou ça casse! C'est comme si dans une conversation avec un ami, tu lui balances:"t'as mauvaise haleine!", même si c'est ton ami, cette personne risque de se vexer. Tandis que si tu lui dis:"Tiens, je te propose un petit bonbon à la menthe et je vais en prendre un avec toi", là ça passe.
Cette zone magnétique, permet simplement à la conscience de ne pas se retrouver hors du corps physique à chaque cauchemars, à chaque mauvais rêve. C'est un mécanisme de sécurité présent pour ne pas fragiliser les structures d'un individu, comme le mental par exemple.
Ce mois ci, mon essai a été sélectionné par amazon et est mis en avant avec un tarif à moins d'un euros pour la version ebook. J'évoque entre autre l'anatomie de la conscience avec ce facteur critique et bien d'autres thèmes. Retrouvez le ici: Devenez un glisseur hors-frontières: ou comment faire un voyage astral
Lien du podcast à télécharger